LE HANDICAP ET SON EVOLUTION

EMMANUELLE PLACE
EMMANUELLE PLACE

le 04/07/2021 à 18:46 Citer ce message

Essai de chronique
Le handicap et son évolution : ressenti personnel
Aujourd’hui, dans cette nouvelle chronique, je souhaiterais vous faire part de mon ressenti en lien avec la vision du handicap des personnes valides.

Le handicap étant une différence encore difficile à accepter aujourd’hui dans la société, et ce malgré les progrès qui ont été faits sur le sujet du handicap depuis une bonne vingtaine d’année, je dirais que le changement de regard sur le handicap a dû commencer dans les années 2000 grâce aux différentes actions pour défendre nos droits auprès des différentes administrations, mais aussi et surtout grâce aux actions de sensibilisation sur le handicap à destination du grand public.

Ces différentes actions ont certes porté leurs fruits, car le handicap, à ce jour, est beaucoup plus visible par la présence des personnes handicapées au sein de la société, mais aussi par la médiatisation qu’il y a autour de ce sujet dans le but de défendre les droits des personnes touchées par ces particularités.

Malgré tous ces combats qui ont réussi à faire évoluer la société sur le thème du handicap, bon nombres de personnes nées dans les années 50 – 60 à une époque où le handicap était caché, ou encore pire « montré », comme des personnes ne pouvant vivre qu’en étant assistées par leurs proches, ne dérogent pas à leur éducation. Ils restent alors sur leurs acquis, sans voir l’évolution qu'il y a eu dans la société pour l’intégration pleine et entière des personnes en situation de handicap.

La mise à disposition de matériel médical comme les fauteuils roulants mécaniques, béquilles, déambulateurs, fauteuils roulants électriques etc… ont permis une visibilité physique des personnes ayant besoin de ces outils de déplacement.

Côté administratif, les droits des personnes en situation de handicap se sont mis en place petit à petit. Les différentes allocations comme l’Allocation Adultes Handicapés ou la Prestation de Compensation de Handicap ont permis aux personnes handicapées d’être autonomes dans leur vie quotidienne, en terme de pouvoir d’achat (aussi minime soit-il) ou en terme d’aide humaine.

Avec ces deux aspects, la situation des personnes en situation de handicap a bien évolué par rapport à l’époque de nos grands-parents, mais pour eux hélas, le handicap est encore associé à un malheur, quoiqu'on leur dise.
Exemples de leurs propos : « Tu as quand même du mal dans tes faits et gestes »…. « Euhh oui mais euh je gère, je te jure »…. « Oui mais tu as quand-même du mal dans tes faits et gestes »…. « Ton élocution difficile », etc, etc…
Ou encore : « Ah ! elle joue aux échecs ?…. Wahouuu !!! »

Je ne sais pas si je prends particulièrement mal les choses, mais d’être plainte alors qu’il n’y en a aucune raison, me semble profondément déroutant.
EMMANUELLE PLACE
EMMANUELLE PLACE

le 15/08/2021 à 18:40 Citer ce message

LES CAISSES PRIORITAIRES
Aujourd’hui, dans cette nouvelle chronique je compte vous parler de caisses prioritaires et de caisses rapides. Les caisses prioritaires, étant des caisses classiques pour lesquelles des agents sont présents pour comptabiliser nos achats, sont ouvertes à l’accès aux personnes handicapées et notamment à celles possédant un fauteuil roulant manuel ou électrique. Elles ont pour cela un passage plus large que dans les autres caisses.

A l’approche des caisses de supermarché, nous voyons depuis très longtemps des panneaux signalant que nous avons la priorité dans quelques caisses du magasin en fonction de leur taille.

Depuis très peu de temps, les panneaux signalant les caisses prioritaires ont évolué, laissant également la priorité à d’autres personnes comme les soignants, ou les personnes de plus de 70 ans.

Les femmes enceintes étaient déjà me semble-t-il déjà inclues auparavant sur les panneaux prioritaires.
Bien souvent, dès que les autres clients du magasin voient une personne arriver en fauteuil, ils se poussent pour laisser la place à la personne se trouvant en fauteuil roulant.
Partisane de la défense des droits des personnes en situation de handicap, je trouve néanmoins que ne pas profiter de « passe-droits » si l'on est pas en situation de handicap porteur de difficultés respiratoires, de douleurs permanentes ou encore de contraintes horaires liées à un travail en milieu ordinaire, serait dans nos devoirs.

Il n’y a pas si longtemps de cela, je me suis permise d’aller vers « les caisses minutes ». Au premier abord, je pense qu’il faut vraiment oser prendre l’initiative d’aller dans un endroit dédié spécifiquement à une population souhaitant perdre le moins de temps possible dans un supermarché. A ma grande surprise, le personnel présent à ces caisses aux moments-là m’a vraiment bien accueilli, et m’ont aidée sans difficulté.

Pour conclure, à l’exception des situations que je vous ai données ci-dessus, je pense qu’il est important pour une personne handicapée de préserver son statut de citoyen, tout en se posant les bonnes questions.
Notre venue en « caisses minutes » est-elle vraiment si déplacée que je le pensais ? Ou bien est-il finalement le bon compromis entre le « passe-droit » et la facilitation de l’aide demandée aux personnels de supermarché ?

Proposition innovante utopique, ou nouvel accès à tous pour tous ?
A vous chers amis en situation de handicap d’avoir l’audace d’expérimenter ces services rapides ouverts à tous !

EMANUELLE PLACE

Répondre à ce message